19 mars 2010

Vivre ou survivre ?

Voici plus de quatre mois qu' Elle est partie, sur un coup de tête.

Je n'ai rien vu venir, ou bien trop tard, le venin avait déja fait son oeuvre et aucun antidote n'y pouvait plus rien. J'ai pourtant tenté maladroitement, comme d'habitude, de trouver une voie pour renouer un dialogue positif mais je ne faisais qu'aggraver la situation. Je me suis heurté à un mur.

Alors depuis, je survis. La vie n'a plus de goût, plus de sens, je suis noyé dans un flot de questions, de doutes, de soupçons, d'envies d'en finir.

Le moindre rien me fait sombrer dans le néant.

Seules deux petites lumières me disent "papa, il faut tenir bon"

Quand je pense que je la charriais auparavant sur la quantité impressionnante de médicaments qui encombraient dans une joyeuse anarchie plusieurs tiroirs et placards. J'en ai finalement un peu partout moi aussi à présent. Je suis devenu bien malgré moi un bon client supplémentaire pour toute la filière médicale. Chaque semaine voit son lot de rendez-vous, et trois fois par jour il faut ne surtout pas oublier de prendre ça, ça et ça ...

Je me pose souvent la question : QUI SUIS-JE DEVENU ?

je ne me reconnais pas quand je repense à ce que j'ai pu faire ou être par le passé. J'ai l'impression d'être une tortue, qu'il me faut penser et repenser les choses pour arriver à des résultats. et encore ...

Et puis cet énorme vide, son absence, leur absence...

Une maison vide et froide qui semble démesurée pour un petit bonhomme comme moi. Un monde de silence, encore encombré par toutes ces petites choses qui étaient "a moi" et qui se retrouvent éparpillées un peu partout faute de contenants et de volonté de les ranger quelque part ou pire, de les jeter.

Posté par coeur de verre à 18:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Vivre ou survivre ?

Nouveau commentaire