19 juin 2010

Erase and rewind

Elle est ou cette touche ?

Comme j’aimerais effacer une bonne partie de mon cerveau, rembobiner et appuyer de nouveau sur Play ...

Ou sont mes belles illusions des années passées ? Ou est ce temps ou je croyais (bien naïvement) qu’on s’aimerait toujours, que c’etait toi la femme de ma vie et qu’on regarderait grandir nos enfants dans un univers de bonheur ?

Aujourd’hui plus que jamais je suis sur un chemin ou je n’ai pas de vision au-delà du prochain pas que je vais faire.

C’est ça la maladie d’amour ?

Se sentir comme mutilé d’une partie de soi-même ?

Je n’arrive pas a t’oublier, malgré tous les mensonges qui t’ont été si subtilement distillés au point que quand j’en ai pris conscience il etait trop tard et impossible de te persuader que quelqu’un t’avait manipulée à un point tel que tu ne voulais même plus entendre mes cris d’innocence.

J’ai peur de la nuit, de me retrouver seul tous les soirs dans cette grande maison vide ou tu ne viendras plus, je pleure en revoyant toutes ces petites images de nos années de bonheur, de notre vie, je ne comprends pas...

Pourquoi je suis comme ça ? J’ai l’impression d’être une femme manquée. Notre séparation a été un déchirement qui ne fait que s’aggraver jour après jour.

Est-ce possible que quelqu’un puisse monter une telle entreprise pour mener à bien ses désirs quitte à foutre en l’air la vie de quatre personnes ?

Posté par coeur de verre à 16:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Erase and rewind

Nouveau commentaire